CARREFOUR BRUYÈRE
Une oasis dans la ville où il fait bon vivre!
search_left
Genèse du Carrefour Bruyère
Vign_bougie-cadre
Le 31 mai 2001, Soeur Bibiane Lavictoire faisait parvenir une lettre aux Soeurs de la Congrégation des Soeurs de la Charité d'Ottawa au Canada afin de partager un projet qui habitait son coeur depuis plusieurs années.

Après trente ans de  vie au Brésil comme missionnaire, S. Bibiane à son retour constate que le Canada, de chrétienté qu'il était, est devenu terre de mission où "trop des nôtres sont sans nouvelle". Son rêve alors? Former une équipe missionnaire au Canada, dans l'Outaouais ontarien et québecois, donc un projet de mission chez-nous! Cette équipe missionnaire aurait un lieu de vie, de ressourcement, de communauté. Cette équipe multi-dimensionnelle serait présente et ouverte au monde, capable de témoignage, d'annonce et d'engagement.

Les exigences présentées dans sa lettre surprennent, stimulent ou découragent. Qui sont les Soeurs qui voudront faire partie de cette équipe? Comme c'est un projet à bâtir, S. Bibiane exprime ses croyances ainsi:

Nous croyons qu'il faut
- des femmes qui ont une passion au coeur : l'amour du Seigneur, le désir d'annoncer Jésus-Christ, la volonté de se donner corps et âme au service;
- des femmes qui croient vraiment que l'expérience spirituelle précède et nourrit toute démarche d'évangélisation, des femmes capables de toucher du doigt le Dieu présent dans le sacrement du pauvre, de l'événement, de l'Église;
- des femmes capables de vivre dans l'insécurité sans savoir ce que cela donnera, sans avoir des objectifs et des stratégies déterminées avant de commencer à former équipe, sans savoir les résultats d'avance;
- des femmes capables de prendre le temps de regarder, d'écouter, de toucher, de capter les besoins, de chercher avec les autres, capables de discerner, de faire des choix, de prendre des décisions;
- des femmes d'espérance qui croient que notre Dieu vit et nous précède sur nos chemins de Galilée et qui savent reconnaître les signes et les appels sur la route;
- des femmes capables de porter les projets des autres membres de l'équipe, capables de travailler en équipe, de se réjouir du succès des autres;
- des femmes qui ont suffisamment d'estime de soi pour prendre leur place dans l'équipe avec leurs richesses, leurs limites et, en même temps, capables de laisser l'espace aux autres;
- des femmes de patience qui savent attendre activement la croissance des petites pousses de vie;
- des femmes d'action de grâce devant les moindres petits pas réalisés par les jeunes, les aîné-es, les malades, les démunis, les couples, les enfants;
- des femmes capables d'assumer un échec et de grandir dans les défis, les difficultés;
- enfin des femmes de courage créateur, prudentes et audacieuses, des vraies filles d'Élisabeth Bruyère.


C'est donc un projet où tout n'est pas tracé d'avance, un projet où la confiance en la Providence, la patience, l'écoute, la créativité et l'émerveillement seront les vertus à vivre au quotidien, dans le respect, l'unité et la diversité.

L'invitation est donc lancée aux Soeurs qui, sans doute, tout comme Soeur Bibiane se laissent rejoindre par les paroles de l'hymne pascale :
«Jésus qui m'a brûlé le coeur au carrefour des Écritures,»..«Fais que je sorte dans le soir où trop des miens sont sans nouvelle et par ton nom dans mon regard, fais-toi connaître».

En juin, quelques Soeurs expriment leur intérêt au projet. De septembre 2001 à juin 2002, une équipe se rencontre pour réfléchir, prier, étudier et discerner le projet. Peu à peu, les appels du Seigneur se font plus évidents.

En septembre 2002, un premier noyau de deux Soeurs déménageait à la Maison Élisabeth, 65 Cathcart. Le 13 novembre 2002, une troisième soeur se joignait au groupe et enfin, en décembre 2002 l'équipe accueillait un quatrième membre....

Et voilà que du nouveau surgit : Une soeur s'ajoute à l'équipe missionnaire comme membre externe car elle demeure dans une autre communauté locale et vit un engagement au milieu de jeunes.

Et alors nous percevons que les lieux sont trop étroits pour les rencontres prévues. Mais la Providence accompagne le projet... et de nouvelles avenues s'ouvrent.
Ouverture et mission

Bien oui, la Providence veille sur le projet! Et elle nous ouvre les portes d'un local plus approprié à notre mission comme groupe missionnaire.

L'aumônier résident de la Maison mère quitte ses fonctions au début de décembre 2002 pour cause de maladie. Le Père supérieur des Oblats de Marie Immaculée annonce qu'il n'a plus de personnel disponible pour assurer le service pastoral et liturgique à notre Maison mère. Mère Élisabeth Bruyère avait pourtant pris des précautions afin que nous ayons les services des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée tout au long de notre histoire!. Mais la vie coule autrement!

Qu'adviendra-t-il alors de ces beaux locaux? Le Conseil général décide de les mettre au service du projet missionnaire, projet d'évangélisation. Ainsi les appartements de l'aumônerie se transforment peu à peu en Centre multifonctionnel : centre d'accueil, de partage, de quiétude, de spiritualité, de formation missionnaire, de cours bibliques, etc. Tout doucement le projet missionnaire devient plus précis. Ce sera surtout le lieu de rencontre de l'équipe missionnaire qui, peu à peu, assume la mission évangélisatrice Au Carrefour. Cette équipe MISSIO-SCO-CANADA remplit sa mission par divers engagements, permanents ou ponctuels. C'est tantôt l'accompagnement hebdomadaire d'enfants à l'école Vision-Jeunesse, ou une présence d'écoute auprès des gens de la rue à Gîte Ami, ou encore une participation à la chorale dans une paroisse, aide à la liturgie, visites d'écoute et de réconfort auprès des malades et des personnes âgées, célébrations et communions à des groupes d'adultes, etc. Avec un local propice, des parcours bibliques, de cheminement personnel et communautaire pourront prendre place.

Afin d'assurer une présence de communion avec l'Église diocésaine et aussi de profiter des ressources diocésaines avant d'entreprendre diverses activités, les membres de l'équipe participent aux différents cours offerts par le Service de Pastorale du diocèse d'Ottawa. On profite de la formation donnée pour les recommençant-e-s, pour le RICA, etc. En même temps, chacune développe des liens d'amitié avec les personnes, renouvelle sa vision d'Église, découvre de nouveaux moyens, etc. Le Centre n'a pas encore fait porte ouverte, mais il bourdonne d'activités déjà.

20 février 2003! Voici le grand jour de porte ouverte Au Carrefour. Plus d'une centaine de Soeurs de la Province Élisabeth Bruyère se réunissent au Parloir Saint-Louis pour un bref exposé des origines de Missio-SCO-Canada et la présentation des membres de l'équipe: Soeurs Bibiane Lavictoire, Gratia Poirier, Marcelle Hurtubise, Danielle Pelletier, Denise Cousineau, Carmelle Laframboise et Yolande Campbell. Ensuite, chaque membre de l'équipe accueille les Soeurs dans les différents locaux, et confient cette nouvelle expérience missionnaire au Seigneur.

«Ô Père de Jésus, le Christ, nous sommes ensemble pour te bénir et te rendre grâces. Nous te bénissons et te rendons grâces pour toutes les personnes qui viendront dans ces locaux. Éclairées et nourries de ta Parole, qu'elles donnent un sens à leur vie, qu'elles deviennent des disciples de Jésus et des témoins de ton amour. Nous te demandons de bénir les jeunes qui y viendront : qu'ils trouvent en toi force et courage pour s'engager au service du Royaume. Nous te prions de bénir tous les adultes qui passeront en ces lieux : qu'ils te découvrent toujours davantage et vivent leur foi dans la joie. Nous te prions de bénir toutes les personnes qui animeront les partages : qu'elles soient transparence de ton amour, de ta tendresse et de ta compassion. Bénis aussi ce lieu, Seigneur : qu'il soit ouvert et ne serve que pour ta gloire, ta plus grande gloire.»

Au Carrefour peut compter sur un noyau solide qui s'est enraciné et affermi depuis septembre 2001 jusqu'à ce jour de février 2003. Peu à peu, le groupe a trouvé une façon de cheminer, de s'entraider, de porter la mission et de continuer sa réflexion. Et maintenant, une fois par mois, à partir du 26 février 2003, l'équipe se réserve un bon moment ensemble : repas fraternel, partage de la vie, retour sur les engagements apostoliques, temps de prière prolongé, étude sur l'Église, la mission, les besoins actuels, etc.


C'est donc fait : l'ancienne Résidence Ste-Croix où demeurait l'aumônier est devenu Au Carrefour, 31 Bruyère, lieu d'échange, d'écoute, de quiétude pour explorer de nouveaux sentier, pour partager des idées gagnantes, pour créer des liens. Au Carrefour, les jeunes et les moins jeunes pourront s'arrêter, réfléchir, échanger et repartir pour bâtir. Au Carrefour se veut un lieu de pleine croissance humaine et pour cela il propose des parcours, des activités, de l'accompagnement individuel ou par petits groupes. Car Au Carrefour se veut un espace de réflexion sur l'Église, sur la vie, sur la foi; il veut devenir un lieu de communion, d'entraide, de partage. Surtout, il veut être un lieu dynamique, vivant, capable de percevoir la soif spirituelle des gens et d'y répondre par des adaptations adéquates, créatives, en fidélité au souffle de l'Esprit.

Où nous sommes aujourd'hui
Vign_chemin_en_foret-650

Le 20 février 2003, une journée porte-ouverte fait connaître les locaux utilisés par Carrefour Bruyère. C'est donc au 31 Bruyère que Carrefour prend la route vers une belle aventure comme nous l'avons écrit plus haut.

Les événements propres à tout cheminement nous obligent à planter notre tente ailleurs en juillet 2008. Suite à des rencontres avec la vice-rectrice en administration de l'Université Saint-Paul, Carrefour Bruyère déménage au troisième étage du Pavillon Laframboise où il peut accueillir les participants et participantes des divers programmes dans une petite salle baptisée L'Oasis. Deux bureaux nous permettent d'accueillir ceux et celles qui veulent venir jaser un peu...

Nous y sommes jusqu'au prochain déménagement ... où nous reprendrons la route!
Hymne pascale
Vign_chute_de_feu_9-cadre1-hor


Jésus qui m'as brûlé le coeur,
au carrefour des Écritures,
Ne permets pas que leur blessure
en moi se ferme.
Tourne mes sens à l'intérieur, 
force mes pas à l'aventure
Pour que le feu de ton bonheur
à d'autres prenne.

Célébration-20.03.2003
Vign_celebration-cadre

Une célébration de la Parole
 et la proclamation
de l'énoncé de mission
lors de l'ouverture
officielle du Carrefour

Salle de quiétude
Vign_quietude-cadre

Une petite salle accueillante
offre un lieu de douceur,
de prière,
de tranquillité
à qui désire se donner
un moment de paix.

Salle de rencontre
Vign_sallerencontre-cadre

Seigneur, bénis
ceux et celles
qui viendront réfléchir
et partager 
dans cette salle

Salle de travail
Vign_salle_de_travail-cadre

L'atelier de travail,
d'étude,
pour les équipes

Salle de rencontre
Vign_sallemanger-cadre

Grande salle
de rencontre

Besoin d'argent?
Vign_bazar-claire-cadre

Oui, il faut de l'argent!
Un bazar bien organisé,
des bénévoles
qui se donnent
sans compter :
et le tour est joué!

Le bazar en 2004
Vign_bazar-gaby-cadre

Des toutous,
ça se vend bien!

Le bazar
Vign_bazar-micheline-cadre

Une bonne vendeuse!

Le bazar
Vign_bazar-gisele-cadre

Un travail d'équipe!

© Carrefour Bruyère 2010
Créer un site avec WebSelf